Le capitalisme privatise l'Etat !

Publié le par Ali

Je ne sais pas si vous avez réalisé l’injustice flagrante qui vient de se commettre aux Etats-Unis après la débâcle boursière de cette semaine.

Le gouvernement américain va injecter près de mille milliards de dollars pour assainir le système financer. Comment ça ? Tout simplement en rachetant les créances pourries des banques et assurances.

Ce qui serait, somme toute, la règle dans un cadre socialiste ou communiste est tout simplement délirant quand il se déroule dans le pays qui fait de la liberté d’agir et de faire en matière de commerce un credo intouchable. Je n’en reviens toujours pas.

Dans le respect des règles libérales il eut fallu laisser la compagnie d’assurances AIG à la dérive, comme cela aurait  dû l’être pour Fanny Mae et les autres.

Mais non, j’ai l’impression d’entendre un fils à papa héler son père : Papa, j’ai un problème… ;  t’inquiète, je vais arranger ça, mon petit !

On va donc se retrouver avec des organismes financiers privés assainis et faire supporter par le contribuable lambda le gros des pertes. Si ce n’est pas de l’interventionnisme…

Et pourquoi cette entorse aux sacro-saints principes du libéralisme ? Tellement grosse qu’elle serait tout simplement inimaginable dans le cadre de l’Union Européenne, tout simplement pour que les compagnies américaines restent puissantes. Si elles sont puissantes, l’Etat le sera aussi.

LesEtats-Unis sont devenus, malgré le souhait de la majorité de leurs concitoyens, une puissance mondiale. Et s’ils le sont devenus, c’est pour complaire à leurs gigantesques compagnies multinationales pour qui le marché mondial lui-même est trop petit.

Autrefois, c’étaient les Etats qui, poussés par de fortes personnalités dirigeantes, devenaient impérialistes, aux Etats-Unis, ce sont les « major corporates » qui promeuvent l’impérialisme de l’Etat. Un impérialisme « privé » en quelque sorte.

L’impérialisme était d’Etat, aujourd’hui, l’Etat sert de tremplin à l’impérialisme des intérêts privés !

L’Etat, c’est-à-dire l’ensemble des citoyens, est mis ainsi à contribution pour que perdurent les parts de marché de ces sociétés..

Il y avait la docrine du libéralisme économique et son sempiternel : moins d’Etat ; dès lors que cette dernière, du fait même de ces contradictions internes, ne se justifie plus, cet impérialisme économique privé ne s’embarasse guère de scrupules et fait appel à l’Etat, lequel s’exécute. Après tout, disent-ils, l’Etat c’est nous !

Toutes les guerres passées et présentes ont des causes économiques ; aujourd’hui en Irak ou en Afghanistan, il ne s’agit que d’assurer la sécurité de l’approvisionnement énergétique qui est entre les mains d’un quarteron de sociétés privées qui s’entendent comme larrons en foire.

Et nous voilà devant cette situation paradoxale qui veut qu’un peuple somme toute pacifique, les Etats-Uniens, se voient, depuis plus de soixante ans, empêtrés dans des guerres qu’ils n’ont pas souhaité (2em guerre mondiale, Viet-Nam etc…Irak, Afghanistan)  pour le seul profit des plus grandes de leurs sociétés commerciales.

Le libéralisme économique, après avoir privatisé l’économie, privatise l’Etat, c’était prévisible, nous y sommes !

Commenter cet article