Le lobby sioniste censure une réunion !

Publié le par Ali



La manifestation contre le sionisme, prévue aujourd’hui au Trocadéro, autorisée par arrêté préfectoral en date du 18 septembre a été annulée en dernière minute. A qui profite le crime ? Suivez mon regard : vers ce tout puissant lobby sioniste qui décline le mot « démocratie » et « libre expression » à son usage exclusif.

Ce n’est pas très grave. Cela prouve tout simplement, ce que nous n’avons cessé de marteler durant des années : le sionisme c’est une suite de crimes perpétrés en bande organisée !

Ah, il est aux abois, il y a de quoi ! Chaque jour qui passe voit, en Israël, le nombre d’Arabes israëliens augmenter ; d’ici 2030 au plus tard, il y aura en Israël autant d’Arabes israëliens que de juifs. Israël ne sera plus de facto un « Etat juif ».

Chaque jour qui passe voit la pression démographique en Cisjordanie et Gaza croître, confirmant la prophétie de Yasser Arafat : « c’est le ventre des femmes palestiniennes qui gagnera la guerre ! »

Le sionisme, ce virus, disparaîtra sous les anticorps palestiniens.

Mais en attendant, la violence se perpétue semant son lot de morts, blessés, spoliés, emprisonnés.

Le sionisme, rappelons-le, n’a aucune justification légitime. Sans les massacres subis par les juifs durant la dernière guerre, il n’y aurait jamais eu d’Etat d’Israël. Ces massacres ne furent pas le fait des Arabes ; pourquoi doivent-ils payer ?

Les juifs avant la guerre se considéraient comme Allemands, Autrichiens, Hongrois, Français… Européens ou Américains, et ils l’étaient ! Etre juif, c’est tout simplement se réclamer de la religion mosaïque ou de ses traditions. Seuls les racistes nazis croyaient que les juifs était une race.

On peut comprendre qu’après ce que les nazis leur ont fait subir, les juifs aient voulu jeter l’anathème sur cette Europe, complice de leurs malheurs, et soient partis dans cette terre de Palestine qu’ils ne connaissaient pas.

C’est compréhensible, mais ce ne fut pas une raison pour fuir un crime et en commettre un autre.

Et ce n’est pas une raison pour vicier le débat. Refuser de reconnaître l’innomable, traiter d’antisémite quiconque n’admet pas cette politique israëlienne qui fait du crime « ciblé » et du colonialisme un mode de gouvernance.

Qui pousse des cris d’orfraie dès que la moindre critique lui est adressée et, sans vergogne, prépare ouvertement des agressions contre des pays voisins.

Le sionisme disparaîtra car la violence contient ces propres germes de destruction  et l’Histoire est là pour nous rappeler.

 

Commenter cet article

charlotte 27/09/2008 18:25

URGENT FAIRE SUIVRE LOI MARTIALE AUX US

http://panier-de-crabes.over-blog.com