L'antisémitisme progresse

Publié le par Ali

Les sentiments anti-sémites en hausse, sont-il parallèles à la politique sioniste ? Je crois que oui, mais ne faudrait-il pas parler de sentiments plutôt antisionistes dans ce cas ?...

L’antisémitisme se développe en Europe, en particulier en Espagne
Andrew Zimmer
Étranger
L’antisémitisme se développe en Europe, en particulier en Espagne
Les sentiments antijuifs sont croissants dans plusieurs pays d’Europe et la situation est « particulièrement dramatique » en Espagne, où les opinions défavorables aux juifs ont plus que doublé, durant les trois années écoulées, indique une étude d’un think-tank américain publiée cette semaine.

Les sentiments antijuifs, dans cette étude, étaient croissants dans six pays européens - l’Espagne, la Pologne , la Russie , l’Allemagne, la France , la Grande-Bretagne – pris comme objets d’étude par le Global Attitudes Project du Pew Research Center, sis à Washington.

Plus de 4 700 personnes ont été enquêtées, entre les mois de mars et d’avril, dans ces pays, en vue de cette étude.

Plus d’un tiers des Polonais et des Russes ont été estimés antisémites. Des proportions un peu moindres, mais néanmoins significatives, d’Allemands (25 %) et de Français (20 %) interrogés ont également exprimé des opinions négatives sur les juifs.

La Grande-Bretagne se distingue, comme le seul pays européen n’ayant pas connu une augmentation sensible de son niveau d’antisémitisme.

Seuls 9 % des Britanniques ont fait part d’une vision défavorable des juifs, une proportion quasiment inchangée au cours des dernières années, indique l’institut Pew.

Dans tous les autres pays européens sous étude, l’antisémitisme était en croissance, avec une augmentation « particulièrement spectaculaire en Espagne, où les opinions défavorables ont plus que doublé durant les trois années écoulées, passant de 21 % en 2005 à 46 % dans l’étude actuelle », a rapporté l’institut Pew.

« Les attitudes négatives envers les juifs sont plus répandues chez les Européens les plus âgés et les moins éduqués, et l’essentiel de l’augmentation des opinions négatives, durant les dernières années, s’est produite dans ces deux catégories », indique le rapport.

Les Européens ont sur les musulmans une opinion encore plus défavorable que sur les juifs, a montré l’étude.

52 % des Espagnols, la moitié des Allemands, 46 % des Polonais et près de 40 % des Français ont déclaré avoir une opinion défavorable des musulmans.

Un peu moins d’un tiers des Russes et autour d’un quart des Britanniques ont exprimé des sentiments antimusulmans.

Toutefois, l’étude a montré que les opinions négatives sur les musulmans ont décliné en Espagne et en Allemagne, et ce, depuis 2006. 

Six Espagnols sur dix ont déclaré avoir une opinion négative des musulmans en 2006, à comparer avec un peu plus de la moitié cette année, et le nombre des Allemands antimusulmans a chuté, passant de 54 % à 50 % au cours des deux années écoulées.

D’après l’étude, il existe un parallélisme notable entre les opinions antimusulmane et antijuive en Europe occidentale : ces deux types de sentiments négatifs sont particulièrement dominants dans des catégories de la population identiques : « Des personnes âgées, peu éduquée, sont davantage antisémites et antimusulmanes que les personnes plus jeunes, ou ayant été scolarisées plus longtemps », indique-t-elle.

« En examinant des données combinées provenant de la France , de l’Allemagne et de l’Espagne – les trois pays européens où les opinions défavorables aux juifs sont les plus répandues – les personnes âgées de 50 ans et plus expriment des opinions plus négatives tant sur les juifs que sur les musulmans que ne le font les personnes de moins de 50 ans. De la même manière, les Européens qui n’ont pas fait d’études secondaires sont davantage susceptibles d’avoir ces sentiments négatifs que ceux qui en ont bénéficié, et ce dans toutes les classes d’âge. »

Les rapports indiquent qu’il y a certains parallélismes politiques, les opinions antimusulmanes et antijuives étant prédominantes chez les Européens se situant politiquement à droite.

« Par exemple, parmi les répondants en France, en Allemagne et en Espagne se situant politiquement à droite, 56 % expriment une opinion négative des musulmans, à comparer à 42 % de ceux qui se situent politiquement à gauche et à 45 % de ceux qui se situent politiquement au centre. »

« De la même manière, 34 % des répondants se situant politiquement à droite on une opinion négative des juifs, à comparer à 28 % des répondants se situant à gauche, et à 45 % de ceux qui se situent politiquement au centre. »

notes

Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier.

source

European Jewish Press

Commenter cet article

Anakyne 26/10/2008 10:13

Bonjour,
malheureusement plus la crise va se préciser plus il y a fort à craindre que juifs et musulmans servent de "bouc-émissaire". Regrettable sans aucun doute mais l'éducation que nous donnons à nos enfants ne les a pas préparé à la tolérance ni au libre arbitre ni au respect des autres. Je pense que notre responsabilité est collective si ces mots veulent encore dire quelque chose. En ce qui me concerne mes meilleurs amis sont marocains, juifs et français et ces articles me rendent particulièrement malheureux.
Je vous souhaite un bon dimanche.
Christian.