Raconte-moi une histoire.

Publié le par Ali

Qui est Madame Dati ? On ne le sait pas. Quelles sont ses opinions politiques, ses thèmes de réflexion, ses aspirations métaphysiques ou pas ? On n'en sait rien !

On ne nous a servi qu'une « storytelling », une « belle » histoire qui voit une fille issue de l'immigration, comme on dit, gravir les échelons un à un, et, malgré tous ses handicaps sociaux, devenir la protégée de Mme Veil (qui sur ces entrefaites, est devenue immortelle) et puis, en politique, se faire remarquer par Sarkozy, Nicolas de son prénom, pour terminer comme ministre de la Justice.

Les « storytelling », sont au menu de toutes les élections. Aux Etats-Unis, c'était le cas pour Obama comme McCain. L'un, fils d'une blanche etats-unienne et d'un Kenyan... air connu... l'autre, valeureux pilote de chasse, prisonnier au Viet-Nam qui pardonne à ses cruels geôliers...sortez les mouchoirs !

Voilà ! On ne nous raconte que des histoires. Plus de grands débats sur les théories politiques que ces Messieurs-dames défendent et veulent illustrer . Après tout, qui comprend encore quelque chose au marxisme, au socialisme-démocrate, à la démocratie chrétienne, voire au fascisme ? Personne ! Les gens veulent qu'on leur raconte de belles histoire, pour opérer, vite fait, un transfert et rêver...

Madame Royal, tenez, elle demandait qu'on lui ponde des slogans, de beaux slogans faciles à retenir et qui sonnent bien.  Ce faisant, elle voyait juste, vous croyez qu'un meeting à la Jaurès ferait encore recette ?

Et l'autre, Sarkozy, durant toute sa campagne, vous trouvez qu'il a beaucoup glossé sur l'impact libéral sur la société et l'économie globalisée ? Nenni, paroles, paroles...

Ne vous étonnez surtout pas si bien vite, tous ces contes retombent comme un soufflé en bout de course.

Il n'y a pas si longtemps, des partis politiques, des syndicats ; je pense au parti communiste et à la CGT, avaient à cœur de « former » leurs cadres et, partant, leurs adhérents. Combien n'en ai-je pas entendu dire : le parti a été mon université !

Mais aujourd'hui, à l'heure des consoles, des animateurs-vedettes, des « soap » qui lavent plus blanc et rendent si con, le peuple, ne veut plus qu'entendre un histoire.

Et ils y en a qui, en matière d'histoires, en ont plus d'une dans leur sac.

Après tout, on a les dirigeants que l'on mérite !

Et des yeux pour pleurer...

 

dati1
Madame Dati. La bague, qui fait polémique aujourd'hui, est une "Boule" de Chaumet.
Valeur: 15.600 euros.

Commenter cet article