Crime de guerre: bombes au phospore sur Gaza !

Publié le par Ali

Après l'uranium appauvri...
C'est un cas flagrant de crime de guerre !

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=5723

Face aux mauvaises surprises, aux très mauvaises surprises, que leur ont réservé les résistants de Gaza, les Israéliens multiplient leur barbarie sauvage sur les civils de ce petit territoire dont la surface ne dépasse pas les 360 Km2.
(JPG)
Bombes au phospore blanc

Leur politique est maintenant bien connue, plus de secret : "Plus il y a de morts, mieux nous iront"...

Le journal britannique Times rapporte qu’"Israël" aurait recours à des bombes au phosphore blanc, dans son numéro du 5 janvier. Causant de terribles brûlures, cette bombe est prohibée au niveau international.

Un expert militaire israélien prétend, en parlant au quotidien britannique, que son armée utilise cette bombe aveuglante pour permettre à ses troupes terrestres d’avancer.

A savoir que cette même armée avait reconnu l’utilisation de cette arme durant la guerre du Liban 2006.

Des interrogations pourront être soulevées concernant l’attaque israélienne si l’utilisation de cette arme est confirmée dans cette petite zone où habitent un million et demi d’âmes, une zone des plus denses du monde.

Enfin, "Israël" pourra être poursuivi devant la Cour pénale internationale de La Haye pour l’utilisation de ces bombes au phosphore blanc, informe un expert militaire du Times.

Notons aussi que des médecins norvégiens avaient affirmé hier, lundi, avoir remarqué la présence d’uranium appauvri dans le corps des victimes des bombardements.

Ainsi, toutes sortes de bombes sont de la partie et que le meilleure gagne... Seulement voilà, aujourd’hui, Gaza est filmée nuit et jour, tout est enregistré, les preuves sont là... Un jour cette entité dévastatrice devra rendre compte... Ce jour n’est pas si loin...

Outre ces bombardements sauvages, une autre terrible vérité : Celle de la condition humanitaire qui se dégrade de jours en jours.... Des blessés meurent dans la bande de Gaza en attendant les ambulances qui ne peuvent pas les approcher à cause des raids, un demi-million de personnes, soit un tiers de la population du territoire, sont menacées d’être totalement privées d’eau", selon une porte-parole de l’organisation humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), les citernes de fioul sont asséchées, plus rien ne marche, plus de nourritures, de médicaments....

Au vu et au su du monde entier, un massacre de plus d’un million et demi de personnes est en train d’avoir lieu...

Commenter cet article