Pourquoi la paix met Israël en péril

Publié le par Ali



Israël ne veut pas la paix. Pourquoi ? Parce qu'elle n'est pas à son avantage. Qu'aujourd'hui elle aurait plus à perdre qu'à gagner dans une région pacifiée.
Trop chère la paix: Israël devrait pour vivre en paix avec ses voisins renoncer à la doctrine sioniste (donc d'accorder le "droit au retour" à tous les juifs du monde); restituer les territoires conquis par la force; oublier Jérusalem comme "capitale éternelle..., trop cher !
Si cela se réalise, Israël deviendrait une nation moyen-orientale comme les autres dans la région... rien de plus, rien de moins.
Une nation moyen-orientale...
Mais Israël ne le veut pas.... moyen-orientale ? arabe, quoi ! juste bon pour les sépharades ! doivent penser les askhenazes de New-York ou de Varsovie.
Israël en paix, c'est la rivalité entre les juifs occidentaux et ceux du moyen-orient et de l'Ethiopie, sans compter ces étranges et si peu casher "juifs" russes que le rabbinat voit d'un mauvais oeil.
Le bordel, quoi !
Aujourd'hui, les sionistes sont un pion privilégié des Etats-Unis dans leur lutte contre le "terrorisme"; cela donne à ce pays une influence considérable dans la politique régionale. Cela lui permet d'être soutenu à bout de bras par les Etats-uniens. Sans cela, Israël, pays sans ressources, serait invivable !
Israël à tout intérêt à cultiver l'insécurité dans la région. Cette paranoïa l'incite à s'adresser sans vergogne à la sympathie des juifs dans le monde. A se présenter à eux comme le seul "refuge" digne de ce nom.
Israël, ce n'est pas un pays, c'est un refuge !
L'Etat de guerre permanente permet à Israël de réaliser des buts autrement plus vicieux. En empêchant le développement économique et social de la Palestine, en ravagant le Liban au moment où ce pays se relevait, enfin, de ses ruines, Israël vise sciemment à désertifier le territoire de ses voisins, à les rendre sinon invivables du moins difficiles et décourageants.
Durant la guerre du Viet-Nam, certains généraux Etats-uniens (Westmoreland entre autres) appliquèrent dans ce pays la politique du "No people, no problem" (pas de peuple, pas de problème). Il s'agissait, dans le cas du Viet-Nam, de vider des régions entières  de ses habitants pour mieux les contrôler. De procéder en quelque sorte à des déportations en masse.
Israël en rendant la vie impossible à des millions de Palestiniens et de Libanais les encourage "de facto" à déménager ailleurs, en Europe, aux Amériques, dans les Emirats... Israël sans voisins, un rêve pour les sionistes !
Ne vous attendez donc pas à une paix à court terme. La paix, si un jour paix il y a, résultera d'une défaite des sionistes.
Après tout, la tout puissante et orgueilleuse armée etats-unienne a été chassée du Viet-Nam. Et elle sera chassée d'Irak, croyez-moi.
D'ici là, ne soyez pas naïfs, la politique criminelle et belliciste des sionistes fera encore bien des victimes... et, comme d'habitude, chez les femmes et les enfants !

 

 

Le "Grand Israël", affiche des années 45-50 qui témoigne, déjà alors, de la volonté hégémonique des sionistes.
 

 

Commenter cet article