Le sabre et le fric. OTAN le dire !

Publié le par Ali



Après le sommet économique, le militaire. Autrefois il y avait l’alliance entre le sabre et le goupillon, voici celle du banquier et du militaire. G20 à Londres, OTAN à Strasbourg. Deux villes fortifiées. Faut-il que ses Excellences se méfient de ce bon peuple et le méprisent pour l’emprisonner ainsi dès qu’elles se réunissent !

Sarkozy doit jubiler, lui qui, à Londres, n’occupait qu’un strapontin, il va pouvoir s’exhiber avec son « pote » Obama qui n’a pas cru indispensable de s’entretenir en aparté avec lui. Chacun y va de sa félicité ; tout le monde a gagné, le sytstème est reparti et vous, braves épargnants, vous serez, une fois de plus, les dindons de la farce.

Ce qui s’est passé, cette débâcle financière, n’a été que le fruit de la cupide rapacité des milieux financiers. Vous allez me rien rétorquer qu’il en a toujours été ainsi avec les capitalistes et vous n’aurez qu’un peu tort, car, avant, voyez-vous, les capitalistes investissaient ; ils construisaient des usines, embauchaient des ouvriers, des ingénieurs et escomptaient ainsi produire une plus-value dont ils seraient les seuls bénéficiaires.

Eh bien, aujourd’hui, ce n’est plus comme ça. Le nec plus ultra, c’est de faire du fric en n’investissant qu’un minimum et même en n’investissant que du virtuel. Et cela a marché. Un temps. Assez pour déboussoler tout le système. Assez pour en devenir accroc !

Le sommet de Londres n’a rien réfondé du tout. Le système reste intact : enrichissez-vous, mais ne faites pas trop de dégâts et payez vos impôts, s’il vous plaît ! Sus aux paradis fiscaux. Il en reste un : le Costa-Rica ! Avec un nom pareil, ce n’est pas étonnant.

Si certains s’imaginent que les délocalisations boursières c’est fini, ils se trompent ! Que les licenciements iront decrescendo, c’est tout faux ! Le système capitaliste veut bien être amendé, mais dans son intérêt personnel, si vous ne comprenez pas cela, vous n’avez rien compris.

Et ce sommet de l’OTAN est significatif de ce mariage, on ne peut plus raisonnable, entre le fric et l’armée pour le défendre. J’écoutais, hier, des  gens qui voulaient nous faire croire que l’OTAN, désormais, c’était de l’humanitaire, de l’économique, du politique etc… Et qu’en Afghanistan, ces braves soldats construisent des écoles et des dispensaires.

Mais on nous prend pour quoi ?

Ainsi, en Afghanistan, les soldats allemands re-construiraient les bâtiments bombardés par les Américains, à moins que cela ne soit le contraire…N’importe quoi !

L’OTAN, moi je croyais que c’était pour contrer la terrible menace soviétique et, qu’une fois cette dernière disparue, l’alliance n’avait plus de raison d’être.

Eh bien non, cela continue !

Le masque est tombé, l’Otan n’est que la force armée gardienne de l’impérialisme occidental. C’est comme ça, autant le dire franchement et cesser de nous prendre pour des imbéciles.

L’ennemi de l’Occident, c’est celui qui ne marche pas droit, qui affiche sa différence, qui exige la justice là où perdure le contraire, qui est indépendant et souhaite le rester, celui qui ne veut pas l’uniformisation à la Mc Donald’s et pense que sa vie vaut mieux que leurs profits.

Celui qui se dit que, somme toute, il n’y a pas que le fric dans la vie, que la planète doit, quand même être respectée, que les traditions des uns valent bien celles des autres et que la vie est trop courte pour se massacrer.

Mais ces choses si simples qui sont le sel de la vie, ces Messieurs, en uniformes ou non, ne peuvent, ne veulent, le comprendre.

Il faudra bien qu’un jour où l’autre on le leur fasse rentrer dans la tête !

L’Insurrection qui vient !

 

 

Commenter cet article