Votez ci ou ça, mais votez !

Publié le par Ali





« Les élections ne servent à rien. Sans nous ! »
Voilà ce que j’entends un peu partout, et ils ont raison, ces braves gens qui ne sont pas aussi stupides et malléables que se l’imaginent les politiciens qui les entourent.

Et pourtant…

Ne pas voter, c’est en fait leur donner un blanc-seing. Ils vont prendre des mines contrites, regretter amèrement que les citoyens n’aient point saisis l’importance du scrutin et que sais-je encore comme paroles de circonstance. Et puis… à nous le siège et cinq ans peinard.

Donc, il faut voter…

D’autant plus que ce Parlement européen influe plus sur notre vie de tous les jours que les Parlements nationaux.

Si vos bananes font quinze centimètres et pas quatorze, si le diamètre du concombre est de 41 mm. minimum… c’est le Parlement européen et ainsi de suite dans tous les secteurs du droit.

Le Parlement européen n’a rien à dire me rétorquerez-vous. Et vous aurez raison. Il n’a pas plus à dire que le Parlement national. La différence entre les deux c’est que le Parlement national s’est accomodé de sa sujétion au pouvoir exécutif et que le Parlement européen, comme toute jeune institution, a, de temps en temps, envie de ruer dans les brancards.

Alors donnons-lui l’occasion de le faire !

Votez, mes amis, votez pour des listes qui ne jouent pas aveuglément le jeu. Si vous ne pouvez ou ne voulez voter pour une liste comme celle de Dieudonné qui combattra l'influence sioniste au Parlement, eh bien votez pour des listes souverainistes ou pro-européennes mais critiques et constructives à la fois.

L’Europe, vous ne vous en rendez-pas compte, est à ce point impliquée dans notre vie de tous les jours qu’il serait tout-à-fait irresponsable de la décapiter une fois pour toutes.

Vous souhaitez revenir au régime des frontières, des monnaies diverses et variées, des contingentements commerciaux, des licences d’import et d’export ? Non, bien sûr, vous ne le supporteriez, du reste, pas.

Mais vous ne supportez pas non plus les combines de Bruxelles, ce manque total de transparence, ce petit jeu entre la Commission et le Conseil des Ministres, ce déni de démocratie, ce mépris du peuple, cette technocratie à la morgue triomphante, cette mondialisation rampante qui sacrifie vos emplois et ceux de vos enfants.

Et je ne parle pas de l’aculturation qui nous menace et fera de nos descendants de parfaits techniciens totalement incultes en dehors de leur domaine de compétence. Des choses entres les mains d’une minorité d’élus…

Il n’y a humanité que s’il y a humanisme.

L’Europe, nous l’avons déjà connue, jadis, au Moyen-Age. On y parlait une langue commune, le latin, on voyageait sans papiers, sans passeports et sans portiques détecteurs de métaux. Les universités méritaient leur nom et les Nations n’existaient pas encore.

Nous l’avons connue de même au Siècle des Lumières quand tout le monde parlait français er refaisait le monde et l’homme au milieu.

Et nous ferons un Europe qui sera à l’image de celles qui nous ont précédées. Une Europe des peuples et des  nations qui la composent, respectueuse des us et coutumes de tout un chacun, sans chicaneries administratives et réglementaires. Une Europe à l’image de ses plus belles réalisations : Ariane, Airbus, Euratom… qui n’ont  rien à voir avec Bruxelles.

Mais pour cela il faut voter !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article