"Sarkozy, Israël et les juifs". Livre censuré. Son avocat s'explique.

Publié le par Ali






Mr Blanrue est un collaborateur de la revue Historia. Ce n'est pas un antisioniste acharné ni un ultra-gauchiste de référence. Il a écrit un livre sur les rapports entre le Président de la République, Israël et les juifs.
Et il ne trouve pas d'éditeur en France. Et pas de diffuseur non plus.
Curieux...
Alors il a fait comme on fait tant d'autres jadis quand la  France était une monarchie absolue, il s'est fait éditer à l'étranger
Voilà où on en est arrivé.
Et certains de se demander pourquoi il y a un Parti Anti-Sioniste..
.
Le livre, vous pouvez le commander sur oserdire.com
Voici la réaction de son avocat:

LA CENSURE PAR LE VIDE

Réaction de Me John Bastardi Daumont, Avocat de Paul Eric Blanrue, auteur de "Sarkozy, Israël, et les Juifs"


Concernant le scandale touchant Paul Eric Blanrue pour son livre intitulé « Sarkozy, Israël, et les Juifs », je me borne à un simple constat.

Mon client est un chroniqueur respecté de la revue Historia, et auteur de nombreux ouvrages. Ses livres se vendent habituellement bien dans notre pays, il n'a jamais eu de problème de diffusion, jusqu'à aujourd'hui.

Le voilà, en France, contraint en raison de son sujet, qu'il traite d'ailleurs très sereinement, de chercher à l'étranger un éditeur, d'expatrier sa pensée, son enquête, son travail, car toutes les personnes contactées dans le milieu de l'édition française ont refusé. Sans parler de celles qui répondirent par un éloquent silence.

Le voilà contraint d'éditer en Belgique, comme Voltaire en son temps s'expatriait en Hollande, et de fournir sa recherche au courageux éditeur: « Oser Dire »

Mais, pas de diffusion française, en raison d'un refus du diffuseur travaillant habituellement avec cette maison.

Mon client peut il attaquer en justice le seul éditeur courageux car la diffusion française ne se fait pas? Juridiquement, oui, moralement, non.

Paul Eric Blanrue est un homme d'honneur et ne compte pas cracher dans la seule main qu'on lui tend lorsqu'il est à terre.

L'éditeur peut il de son côté attaquer un diffuseur qui refuse, lorsque c'est son principal partenaire comme c'est souvent le cas? ici encore, délicat, et procéduralement, long.

Or, cet ouvrage est d'actualité.

Une question se pose alors, lorsque l'audace du monde littéraire quitte le pays de la Liberté?

Est ce le thème ou le contenu qui intimide?

Ce n'est pas à moi de me prononcer, mais de constater la seconde question, en réaction.

Qui est lésé?

1/ La Liberté d'expression, dans le pays où elle naquit.
2/ Le droit légitime à l'information du public français.

Que l'on donne la possibilité aux français de lire, et ensuite, la critique pourra s'opérer. L'esprit français est réputé mondialement pour son ouverture, et sa capacité au débat.

Si le contenu de livre suscite des réactions judiciaires, nous sommes prêts à y répondre, tout naturellement.

L'ouvrage est traduit en quatre langues, et sera diffusé dans les librairies Belges, au Canada, en Angleterre, au Moyen Orient et ailleurs, sauf en France.

Que pensera alors l'opinion de ces pays face à cette situation inédite?

Aprés les délits d'opinion, les lois proclamatrices d'histoire, une nouvelle forme de censure est née en France, et ne touche pas seulement mon client, ce que l'actualité récente a démontré plusieurs fois ces derniers mois.

J'appelle cela : la censure par le vide.

En ma qualité d'avocat et de citoyen français, je revendique le droit de la dénoncer publiquement.

John Bastardi Daumont.

=========

Commenter cet article