Sarkozy aurait changé. C'est ce qu'il dit.

Publié le par Ali

A en croire Libération, Nicolas Sarkozy, lors de sa rencontre avec Benjamin Netanyahou, aurait traité le ministre des Affaires etrangères israëlien, Avigdor Lieberman (celui qui veut déporter les Arabes !) de « facho ». Tu devrais t'en débarrasser lui dit Sarkozy. Netanyahou, un peu déconcerté, t réplique: il peut être très pragmatique. Le Pen aussi est très sympathique, fut la réponse de Sarko.
Curieux quand même que cette partie de l'entretien ait été exfiltrée vers les medias. On se demande pourquoi, si ce n'est pour faire de la communication.
Quand j'étais jeune, les homme politique faisaient de la politique. Bonne ou mauvaise, peu importe, ils en faisaient. Aujourd'hui ils communiquent ! C'est dire le degré de décrépitude dans lequel est tombé l'occident.

Il veut nous dire quoi, Sarkozy, en laissant filer à la presse cet aparté ? Qu'il émet des réserves, qu'il n'est pas tout-à-fait d'accord avec la politique suivie par Tel Aviv ? Mais, si c'est le cas, qu'il le fasse savoir, qu'il le déclare dans une conférence de presse par exemple. Aurait-il peur de déplaire à tous ces réseaux israëliens auxquels il doit son élection ?
Il a peut être lu le rapport d'Amnesty International sur Gaza et les exactions sionistes. Verdict sans nuance: Israël accusé de crimes de guerre pour avoir bombardé des populations civiles avec des bombes au phosphore et à l'uranium appauvri, d'avoir pris des enfants en otages et de les avoir utilisé comme bouclier humain. Israël condamné pour séquestration, violation de domicile, pillage etc... consultez, c'est sur ligne !

A Tel-Aviv, pendant que les sionistes massacrent à Gaza, Ehud Olmert et les Européens (sauf Angela Merkel, qui reste digne) se marrent comme des gorrets !

 

Que je sache, Sarko et ses homologues européens durant la tragédie de Gaza n'ont jamais rien condamné, ni dénoncé. La non- dénonciation de crimes contre l'humanité n'est pas un crime, encore moins un délit. C'est comme ça.
Aujourd'hui, Sarko remet ça dans le Nouvel Obs: j'ai changé, communique-t-il, j'ai pris conscience de la spécificité de ma fonction, je ne suis pas celui que vous pensez, je suis un autre, je ne sacrifie plus au « bling-bling » et ainsi de suite ad nauseam. On se croirait dans une série  « live » plutôt « trash »...

A la place de Sarko et de ses comparses, je me méfierais. Le bon peuple n'est pas idiot, juste endormi, voilà bien son drame, et s'il est endormi c'est qu'on le gave de Télé, de loto, de Pernod, de foot et de porno. Mais gaffe, un endormi finit toujours par se réveiller.
Ne pas réveiller le chat qui dort... Et gare si c'est le cas !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article