D'une sioniste fellation

Publié le par Ali


fellation.jpg

N'importe quoi pour promouvoir Israël, ses plages et tomates dans le désert. Tout, y compris le plus subliminal limite trash...



 C'est un vidéoclip produit par le Canadian Council for Israel and Jewish Advocacy (CIJA) dans le but de promouvoir le tourisme dans l'entité sioniste. Un spot publicitaire qui utilise les recettes désormais traditionnelles qui consistent à associer une action ou un produit quelconques à la satisfaction d'un désir ou d'un besoin fondamental, souvent à caractère sexuel.
Comme dans tous les spots publicitaires qui jouent sur ce registre, l'ambigüité est de mise, mais pas trop car il faut quand même que tous les destinataires du message le reçoivent 5 sur 5.

Ci après, le contenu du dialogue entre les deux jeunes gens:

La Fille: Euh ...
Le Garçon: Quoi?
F: Ne sois pas fou ... C'est juste que c'est petit ...
G: Petit?!
F: Je ne sais pas si je peux y aller.
G: Je considère que c'est un endroit culte. Il est peut-être petit, mais il a ramené les endroits les plus secs à la vie. Bébé, c'est le paradis. [la caméra pivote pour montrer la carte d'Israël et le guides touristique couvrant entrejambe du garçon].
F: D'accord, mais si je vais là-bas pour toi, il faut me promettre que tu iras vers le sud pour moi l'hiver prochain.

Comme le remarque Richard Silverstein de Tikun Olam, pas besoin d'être diplômé d'Oxford pour comprendre que le voyage dans l'entité sioniste est associé à la fellation demandée par le jeune homme. Ce qu'on comprend au départ comme petite, c'est-à-dire la bistouquette du monsieur, s'avère en réalité être l'entité sioniste. Poursuivant la métaphore à caractère sexuel, le monsieur explique à la dame que peu importe la taille, ce petit objet (sa bistouquette/l'Etat sioniste a fait mouiller des femmes frigides/fait fleurir le désert.
Conclusion de la dame: OK pour la fellation cette fois-ci en échange d'une promesse de cunnilingtus.

http://mounadil.blogspot.com/2010/02/sionisme-fellation-et-cunnilingtus.html





SIZE DOESN'T MATTER - BIG PARADISE

Commenter cet article