Identité nationale: déjà un résultat à Castres

Publié le par Ali

Croix gammées et pieds de cochon: agression raciste de la mosquée de Castres

1


 La mosquée Bilal de Castres dans le Tarn a été profanée dans la nuit de samedi à dimanche par des inconnus qui ont y taggé des propos xénophobes et des croix gammées, rapporte l'Agence France Presse. Cette mosquée serait-elle la première victime du débat sur l'identité nationale qui agirait comme de l'huile sur le feu ?

Après avoir franchi le portail, les inconnus ont dessiné des croix gammées et écrit "Sieg heil" sur les murs extérieurs de la mosquée, où ils ont également tracé des inscriptions dont "La France aux Français" et "White power", a indiqué le président de l'Association islamique de Castres, Abdelmalek Bouregba.

Des pieds de cochon ont également été suspendus à la poignée du portail. Sur la porte, des oreilles de cochon avaient été agrafées et des affiches placardées sur lesquelles étaient dessinés des drapeaux français, a-t-il précisé. Il a aussi indiqué que les auteurs de la profanation n'avaient pas pénétré à l'intérieur de la mosquée.

La police de Castres s'est rendue sur place pour procéder à des relevés d'empreintes, Abdelmalek Bouregba, précise encore qu'il va porter plainte. Le responsable de la mosquée Bilal, ouverte en 1986 dans un ancien hangar et comportant une salle de prière de quelque 200 m2, s'est déclaré outré par la profanation, qu'il a qualifié d'«acte prémédité».

«C'est un ensemble. Depuis un certain temps, on n'arrête pas de viser la communauté musulmane», dénonce-t-il, faisant notamment allusion à certains dérapages dans les débats sur l'identité nationale en France et au référendum pour l'interdiction de la construction de nouveaux minarets en Suisse.

L'UMP condamne  la profanation de cette mosquée évoquant des «actes scandaleux et intolérables». Lesquels actes , selon son porte-parole adjoint«portent atteinte aux valeurs fondamentales de notre République» telles que le«respect de l'autres et la tolérance». Le parti de Nicolas Sarkozy dit aussi attendre «avec impatience que les auteurs de ces faits abjects soient rapidement arrêtés et sévèrement condamnés».

Les députés UMP et Nouveau centre du Tarn ont eux-mêmes tôt réagir estimant,  pour l'un, qu'«il faut beaucoup de médiocrité et de haine pour s'attaquer aux lieux sacrés qui rassemblent les croyants» et condamnant, pour le second «de la manière la plus absolue» ce qu'il juge être une «provocation».

Selon Sos-Racisme, en revanche, cette profanation «
vise très clairement, de la part des auteurs de ces méfaits, à laisser entendre qu'un musulman ne saurait être Français». Et de déplorer «la libération de la parole raciste, libération que le débat sur l'identité nationale permet et organise».

L'actuelle mosquée Bilal, d'une capacité de 250 personnes, ne peut accueillir tous les pratiquants, la prière du vendredi regroupant près de 350 personnes venant de Castres et des environs. La construction d'une nouvelle mosquée est envisagée pour une ouverture d'ici à 3 ans, avec 
«une salle de prières de 800 m2 pour accueillir 600 fidèles», selon Abdelmalek Bouregba. Le président de l'Association islamique de Castres prend toutefois soin de préciser que «aucun minaret n'est prévu».

LibéTse

http://www.libetoulouse.fr/2007/2009/12/la-mosquée-de-castres-a-été-profanée-dans-la-nuit-de-samedi-à-dimanche-par-des-inconnus-qui-ont-taggé-sur-ses-murs-ext.html


Commenter cet article