La Franc-Maçonnerie n'est plus ce qu'elle était.

Publié le par Le blog des amis d'Ali

 

Nous somes tout-à-fait d'accord avec les propos que tient Alain Soral. La Franc-maçonnerie n'a plus l'influence qu'on lui prête, le paradoxe veut que plus une société "secrète" est en déclin, plus elle peut être mise en pâture au public, occultant, de ce fait, l'action de nouveaux groupes qui, à l'ombre du pouvor, exercent leur pression.

C'est le cas du "Dîner du siècle", qui réunit, tous les derniers mercredis du mois, à l'Automobile Club de France (place de la Concorde, Paris) le gratin de l'industrie, de la politique et de ce qui "compte" dans le paysage politique français; sénateurs et députés de gauche et de droite, journalistes comme Arlette Chabot ou David Pujadas, "penseurs" du type Alain Minc ou Finlkielkraut, correspondants étrangers, qui, tous, communient dans la même vénération à l'ordre établi.
Ce type de réunion est autrement plus dangereux pour les institutions républicaines que les "signes, mots et attouchements" que se donnent à profusion quelques enseignants et fonctionnaires au milieu d'un décor maçonnique qui ferait rire s'il n'était paré du mystère qu'on lui prête fort mal à propos.

 

 

 

 

Commenter cet article