La vie sexuée de Sarah Palin

Publié le par Ali



palin2



Sarah Palin souvenez-vous, c'était cette potiche que le candidat McCain posait à côté de lui sur la tribune pour illustrer la « touche féminine » de sa campagne. L'intéressée, gouverneur de l'Alaska, avait été priée de la fermer, après que quelques balbutiements eussent révélés les profondeurs abyssales de son inculture.
Aujourd'hui, elle n'est plus gouverneur, mais commentatrice chez Fox News (plus réactionnaire que ça, tu meurs !), ne cache pas ses ambitions présidentielles et, surtout, elle l'ouvre !
A Nashville, ces derniers jours, elle a réuni ses aficionados et la presse, du coup, a rappliqué.
La quadragénaire est accorte, elle le sait et joue en virtuose de son « appel au sexe ». 
Moulée dans un tailleur chic, décolleté prometteur, escarpins, rouge à lèvres carmin et coiffure racoleuse permettent tous les fantasmes du genre: porte-jarretelles ou string dentellé ?
Même les lunettes ajoutent une touche coquine à celle qui fit la joie des photos truquées durant la campagne présidentielle. On la vit en conversation animée avec des blacks culturistes, ou explorant, au milieu d'une partouze, les arcanes de la dp. Le taxi japonais, par contre, connait pas, sans doute trop exotique.
Mais Mrs Palin n'est pas que ça. Née catholique, elle rejoint très jeune un mouvement pentecôtiste-anabaptiste-évangélique-fondamentaliste, qui est à la théologie ce que Mickey est à Jésus-Christ.
D'où un discours bicolore, du genre: l'Amérique c'est le bien, ceux qui sont pour l'Amérique sont bons, ceux qui sont contre, mauvais. 
Le Président Obama, dit-elle tout haut, est un marxiste, et, tout bas, ajoute: c'est un musulman !
Le système de santé universel, pour elle, ce sont les « tribunaux de la mort ».
Madame Palin ne fait pas dans la dentelle (sauf, peut-être pour les strings), elle ouvre la bouche, des sons en sortent. C'est tout. Ne posez pas de questions, merci !
Au niveau international, c'est encore plus détonnant: «support Israël, bomb Iran !»
C'est simple, à la portée de tout le monde et c'est pas cher ! Sarah Palin promet qu'avec elle l'Etat ne dépensera plus un sou de trop, et même qu'elle fera en sorte qu'il ne dépense plus rien.
Pour ce faire, il suffira de prier le bon Dieu, Il aime les Américains, du moins ceux qui aiment Sarah.
Les gens du Texas, de l'Oklahoma ou de l'Ohio la portent aux nues. Ils l'aiment, cette femme qui adore ses cinq enfants (air connu...), aime son mari comme au premier jour (archi connu...), pratique la chasse et mange de la viande rouge, après le « blessing » of course !
La réalité est cependant plus prosaïque: Sarah Palin est une ambitieuse qui veut se faire du fric.
En privé, cette accroc de la viande préfère le sushi; à ses enfants, elle n'a pas sacrifié un seul instant de sa carrière, son mari étant là pour ça, et le gouverneur de l'Alaska a démissionné car poursuivi pour un « manquement à l'éthique ».
Et la chasse, c'est idéal pour faire de belles photos.
Quant à sa foi, elle se fait discrète sur ses relations avec les fondamentalistes. Ils ont déjà servis !
En attendant elle racole un peu partout des dollars pour financier ses ambitions. Dans cet art de faire, elle est maîtresse, son premier bouquin, dont le titre se veut explosif (il peut se traduire par « La rebelle ») bat des records de vente.
Sarah Palin, à défaut d' autre chose, joue à merveille de son sexe.
Et ça marche ! 
Etonnant,n'est-ce-pas ?

Commenter cet article

Schlabaya 12/02/2010 12:56


Affligeant, et en même temps étonnant qu'elle y parvienne si bien. Sa façon de mener campagne pour MacCain laissait entrevoir une sottise abyssale...