Le danger des intégristes juifs

Publié le par Le blog des amis d'Ali

neturei karta2ds

 

Les Neturei Karta opposants au sionisme

 

 

 

Intégrisme juif.

Quel est l’intégrisme religieux le plus dangereux ?

Je vous entends tous me répondre: l’intégrisme musulman !

Eh bien, non ! C’est l’intégrisme juif !

Pourquoi ?

Parce que l’intégrisme musulman n’est que la conséquence de l’intégrisme juif.

Explication :

A la création de l’État sioniste, en 1948, les juifs religieux ne le reconnaissaient pas. Seul le Messie, disaient-ils, pouvait créer un « État juif », les sionistes n’étaient pour eux que des laquais du socialisme ou du communisme animés d’un idéal qui leur échappait et que, par conséquent, ils récusaient.

Ces premiers sionistes étaient supportés par l’URSS de l’époque. Les États-Unis du Président Eisenhower se méfiaient de ce nouvel État et de ses « kibboutzim ».

A partir de 1967, tout change. La vieille ville de Jérusalem est prise à la Jordanie et les sionistes la proclament « capitale éternelle de l’état d’Israël », rien de moins.

Alors, les rabbins ont commencé à se dire qu’il y avait un nouveau terrain à tâter et, petit à petit, ils ont reconnu la légitimité du pouvoir sioniste.

C’est alors que la situation s’est durcie.

Les premiers sionistes n’étaient pas des anges, loin de là, mais c’était des hommes et des femmes que n’obsédait point le fait religieux. Ils se rendaient parfaitement compte qu’un jour ou l’autre, la paix, il faudrait la faire avec les voisins et que pour cela des concessions seraient  de mise et qu’à l’idéalisme du début devait succéder le réalisme brut des faits.

Rien de pareil avec les religieux. Pour eux, cette terre de Palestine, c’est celle que Dieu leur a promis en disant : « Je te donne la terre qui va du torrent d’Égypte à l’Euphrate » (Genèse 15.18). Alors, puisque c’est dit par Dieu lui-même, on ne discute pas ! Et, s’il le faut, on ira même jusqu’à l’Euphrate !

L’intégrisme juif est particulièrement rigoureux. Je ne sais pas si vous le savez, mais pour un juif religieux, tout ce qui n’est pas « kachère » est impur. Tout ! En fait cela signifie purement et simplement que tout ce qui n’est pas juif est impur. Et donc que la « patrie » des Juifs doit être, elle aussi, « kachère », exempte de tout ce qui n’est pas juif. Pas question de se mélanger. Ethniquement, religieusement,  Israël doit être pur !

Donc pas de concessions ! Comme c’est Dieu qui a donné cette terre à son peuple, négocier cette terre est un péché. Au contraire, il faut repousser aussi loin que possible tout ce qui constitue une menace à l’intégrité de la terre et à la pureté de l’état juif. Pas de Chrétiens, pas de Musulmans, le moins de « goyim » (non-juifs) possible.

C’est à partir de ce point de non-retour qu’a commencé l’action violente des Palestiniens. Au moment où les religieux ont joué un rôle de plus en plus prédominant dans l’État sioniste, ne laissant aux Palestiniens que la voie violente comme issue.

C’est aussi à partir de 1967 que les États-Unis ont regardé avec sympathie les sionistes et que s’est conclue cette étrange alliance entre des Protestants fondamentalistes des États-Unis et les religieux juifs.

Ces fondamentalistes (dont le Président Bush faisait partie) forment un ensemble de sectes protestantes pures et dures qui prêchent que Jésus reviendra pour annoncer la fin des temps le jour où tous les Juifs auront rejoint leur terre promise, ce jour là, ajoutent-ils, les Juifs se convertiront au christianisme et les Musulmans aussi !

Où vont-ils chercher cela ? Mystère ! Toujours est-il que, désormais, ces fondamentalistes supportent sans critique aucune l’état sioniste et influencent, dans ce sens, la politique étrangères des États-Unis. Cette alliance du sectarisme protestant avec l’intégrisme religieux juif pousse au désespoir et donc aux actes désespérés la population palestinienne.

Cet amalgame entre les fondamentalismes protestants et juifs dans l’occupation de la Palestine est la cause de l’intégrisme musulman. Intégrisme qui est né durant l’époque coloniale et qui s’est exacerbé au moment de la création de l’état sioniste.

Ce n’est pas qu’en Israël que ces intégrismes juifs et protestants sont à l’œuvre. En Arabie Saoudite aussi (le sanctuaire de l’Islam !),  ils supportent, sans état d’âme, un régime théocratique dévoyé, protecteur de l’interprétation la plus débile de l’Islam : le wahhabisme !

Et ils supportent cet État totalitaire non seulement parce qu’il est producteur de pétrole mais parce qu’il peut, grâce aux pétrodollars, tenir en laisse des populations hostiles à cet impérialisme et rétives à l’état saoudien..

L’intégrisme juif allié de l’intégrisme protestant qui refuse la création d’un État palestinien, qui couvre les exactions des sionistes est le facteur d’insécurité et de guerre dans le monde. Tout nous le prouve, et les évènements que nous vivons ces derniers jours au Moyen-Orient en premier lieu.

Parmi les juifs orthodoxes il y en a qui récusent les thèses des intégristes sionistes: ainsi les fidèles du mouvement « Neturei Karta », plus nombreux qu'on ne l'imagine et qui inlassablement répètent que seul le Messie restaurera Israël. Ils semblent qu'ils soient de plus en plus écoutés.

Seule la restauration d’un seul et unique État palestinien et l'éradication du sionisme permettront à la paix de reprendre force et vigueur dans cette partie du monde qui le mérite bien.

Mais cela, c’est une autre histoire.

 

Commenter cet article