Le triomphe d'Ahmadinejad au Liban

Publié le par Le blog des amis d'Ali

 

 

L’accueil triomphal du Président Ahmadinejad au Liban

 
Vendredi, 15 Octobre 2010 [Liste des articles]
 

Le Président iranien Ahmadinejad lors de son arrivée à Beyrouth, le mercredi 13 octobre 2010.Le Président iranien Ahmadinejad lors de son arrivée à Beyrouth, le mercredi 13 octobre 2010.

L’accueil triomphal du Président Ahmadinejad au Liban


« Ahmadinejad accueilli en prince au Liban » titrait le quotidien français Libération ce jeudi 14 octobre 2010 … avant de chercher à diminuer l’importance de cette visite par un sous-titre plein de fiel : « Diplomatie : Visite controversée de l’Iranien au Hezbollah ». Effectivement, l’accueil fut princier : des jeunes filles lui jettent des fleurs et du riz, des étudiants lui rendent hommage et des dizaines de milliers de Libanais le reçoivent en héros. Telle a été l’arrivée du Président iranien Mahmoud Ahmadinejad à Beyrouth ce mercredi 13 octobre, répondant à l’invitation de son homologue libanais, le Président Michel Sleiman, pour une visite officielle de deux jours au pays du cèdre .

Parmi les propos tenus par le Président iranien, nous remarquerons cet avertissement destiné à l’entité sioniste : « Toute nouvelle action perfide (d’Israël) ne fera qu’écourter l’existence scandaleuse de ce régime fabriqué ». Quand on sait que l’entité sioniste a agressé le Liban à deux reprises dans la plus totale impunité de la « communauté internationale », et qu’elle ne cesse de se livrer depuis à toute sorte de manœuvres de subversion et d’espionnage dans ce pays, cet avertissement prend alors tout son sens. Toute la visite du Président iranien n’est que appel à l’unité et à la résistance contre le sionisme et ses complices.

Comme l’a si bien dit M. Abdel Halim Fadlallah, directeur du Centre de Recherches et d’Études de Beyrouth (un think tank proche du Hezbollah) : « Cette visite est symbolique, elle renforce l’axe de la Moqawama (mot arabe qui signifie la Résistance, ndlr) contre Israël ». Moqawama : voilà un mot arabe qu’il faut rendre aussi populaire que fut le mot Intifada en son temps, un mot à introduire dans notre vocabulaire quotidien et à faire connaître partout. « Le Liban cristallise l’école de la résistance et de la bravoure face aux oppresseurs du monde » a également déclaré M. Ahmadinejad. C’est vrai, mais cette « école de la résistance » n’a été possible que parce qu’un mouvement tout à la fois politique, religieux et sociétal, le Hezbollah, a su unir toute la Résistance autour de son dirigeant Sayyed Hassan Nasrallah, bien au-delà des divisions communautaires largement entretenues par l’ennemi.

Enfin, cette visite et ses répercussions, notamment dans les médias du monde arabe, démontrent que le Liban n’a pas vocation à être une colonie d’Israël cogérée par les États-Unis et la France, comme cela fut longtemps le cas. Bien au contraire, le Liban est un État souverain, riche de toutes ses diversités, et partie intégrante de la grande famille arabe en lutte contre le sionisme. Selon le programme officiel, le Président iranien visitera des villages libanais détruits par l’agression sioniste de 2006. Ces villages sont aujourd’hui totalement reconstruits grâce à l’aide iranienne. C’est sans doute cela que la Maison Blanche d’Obama a qualifié, avec son cynisme habituel, de « comportement provocateur ». De son coté, la presse française sionisée fait grise mine, quand elle ne censure pas tout simplement l’évènement !  Raison de plus pour nous en réjouir, et affirmer notre totale adhésion à la Moqawama.


Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Commenter cet article