Pour Vanessa, Israël n'est pas le paradis...

Publié le par Le blog des amis d'Ali

Nous ne connaissons pas plus que ça cette jeune femme qui, toute adolescente, prenait le taxi avec monsieur Jo... non ?

Alors quand nous apprenons qu'elle suscite l'ire d'association sionistes, parce qu'elle a décidé d'annuler un concert à Tel-Aviv, nous ne pouvons que la trouver quelque peu sympathique. On connait le poids de certains lobbies dans le milieu du spectacle et du cinéma, n'est-ce-pas, chère ?

Et nous la saluons avec sympathie.

Il est temps, plus que temps, que le grand public sache ce qui se passe dans cette entité sioniste qui occupe dans le feu et le sang la Palestine.
Boycottez les produist israéliens, renseignez-vous quand il s'agit d'oranges, de patates douces, d'avocats (pas ceux du Palais !)... ou de tout autre produit... faites-le, ce n'est pas grand chose, mais c'est toujours ça !
Comme cette chanteuse qui n'y va pas !

Aujourd'hui, à Paris, une conférence sur le boycott, qui réunissait un monsieur aussi honorable que Stéphane Hessel a dû être annulée à cause  des pressions sionistes.

 

Israel-criminel1-w

 

 

 

L'annulation d'un concert de Vanessa Paradis en Israël crée la polémique

La chanteuse, qui annule sa venue en Israël, est accusée d'avoir cédé aux pressions des pro-Palestiniens. Lire la suite l'article

Tout est brûlant quand il s'agit d'Israël. Après les machines à soda de France 3, c'est au tour de Vanessa Paradis de plonger dans la marmite du conflit. La semaine dernière, la chanteuse annonce l'annulation de son concert prévu à Tel-Aviv le 10 février prochain. Son tourneur, Auguri Productions, ainsi que Stern & Lights, l'organisateur du concert en Israël, précisent que cette annulation est due à des "impératifs professionnels de l'artiste". Explication jugée peu convaincante par le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) selon lequel, "de toute évidence", les producteurs ont cédé aux "menaces" des militants de la campagne internationale BDS (Boycott, désinvestissement, sanction), un mouvement pro-palestinien qui prône le boycott contre Israël comme une réponse aux colonies israéliennes en territoires occupés.

Les allégations du BNVCA se fondent sur le fait que, le samedi 15 janvier, alors que Vanessa Paradis donnait un concert à Conflans Sainte-Honorine, une manifestation du mouvement EuroPalestine, reprenant le mot d'ordre du BDS, appelait l'artiste à annuler son séjour en Israël. Des militants défilaient, avant le concert, en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Vanessa, tu as entendu parler de la Palestine ?", "Vanessa, n'encourage pas les murs et les ghettos", "Vanessa, que vas-tu chanter aux enfants de Gaza ?"... En fin de soirée, c'est à la suite de ce concert que Vanessa Paradis a renoncé au voyage. Pure coïncidence, selon David Stern, interrogé par l'AFP le lendemain.

Première condamnation du boycott anti-israëlien

De son côté, le site d'EuroPalestine se félicite de la décision d... lire la suite de l'article sur Lepoint.fr

 

http://fr.news.yahoo.com/73/20110117/tmedia-l-annulation-d-un-concert-de-vanessa-ac9eae5_1.html

Commenter cet article