Islam: première communauté confessionnelle de France ?

Publié le par Ali

Islam.jpg

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cet article, je m'en explique infra

La première communauté confessionnelle de France est celle des musulmans


Voici un constat très accablant pour nos évêques, que l'on peut lire dans Sed Contra :
"Il faut lire jusqu’au bout l’Etude Ifop sur le catholicisme présentée fin décembre dans le journal La Croix. Elle ne mesure pas seulement l’effondrement de la pratique religieuse dans notre pays : si 64% des Français continuent de se définir aujourd’hui comme “catholiques”, 4,5% d’entre eux déclarent assister à la messe chaque dimanche, ce qui représente en chiffres ronds trois millions de pratiquants. L’étude Ifop est beaucoup plus instructive encore lorsqu’elle interroge en détail ces derniers pratiquants du catholicisme sur leurs intimes convictions. Trois chiffres révélateurs et particulièrement accablants : 42% des catholiques pratiquants de France ne croient plus au “rôle civilisateur” de leur religion ; 63% se déclarent même d’accord ou plutôt d’accord pour affirmer que “toutes les religions se valent” ; 68 à 75% vont jusqu’à demander à l’Eglise de revoir d’urgence ses positions morales sur le divorce, la contraception et l’avortement…
Force est bien d’en conclure que deux catholiques “pratiquants” sur trois occupent les bancs de leurs paroisses sans aucune conviction sur les exigences individuelles et le rayonnement social de leur propre foi.

Ce n’est pas le cas des cinq à six millions de musulmans, français ou étrangers, qui vivent sur le territoire de notre République. Tous ceux qui “pratiquent” croient ici dur comme fer aux cinq piliers de l’islam ainsi qu’à la supériorité universelle et conquérante de leur religion. Combien sont-ils? L’islam n’ayant pas de “culte” au sens propre, et la prière du vendredi n’étant pas l’équivalent de notre messe du dimanche, il faut prendre en compte les prescriptions rituelles, et notamment le jeûne du Ramadan, pour se faire une idée de la proportion des musulmans pratiquants : 70%, d’après une autre enquête approfondie de l’Ifop, ce qui induit une population totale comprise entre 3,7 et 4 millions de Croyants. La première communauté confessionnelle de France – au sens fort du nombre de croyants convaincus et pratiquants – est donc déjà celle des musulmans…"

http://www.perepiscopus.org/article-la-premiere-communaute-confessionnelle-de-france-est-celle-des-musulmans-42100259.html
 


Il faut tempérer cette affirmation: d'après l'Observatoire des religions, 
les statistiques des assiduités  religieuses révélaient que la pratique religieuse des musulmans, basée sur la fréquentation  des mosquées le vendredi, était plus ou moins égale à celle des catholiques et ne dépassait jamais dix pour cent.
Les musulmans pratiquent davantage les jours de fêtes d'obligations (les différents Aïd), mais à peine plus que les juifs.
Si l'on calcule l'assiduité religieuse des musulmans en recensant ceux qui pratiquent les prières quotidiennes, on arrive à un chiffre inférieur à quatre pour cent .
Le Ramadan suivi par 70% des musulmans ? Cela me semble beaucoup, mais là aussi, il faut introduire une donne qui est, en fait, une affirmation souvent plus ethnique que religieuse.
En gros, pour l'Observatoire des religions, la pratique stricte de l'islam est le fait de plus ou moins dix pour cent des musulmans d'après les différents critères.
Tout ce qui précède ne prouve qu'une chose: la difficulté de définir l'assiduité religieuse chez les  musulmans et de choisir le critère juste pour le calcul.
Ajoutons que la connaissance de la religion, si elle est à déplorer chez les catholiques, n'est pas non plus le point fort des communautés musulmanes en France. Sur ce plan, les juifs ne valent pas mieux.
D'autres statistiques nous présentent, elles, la communauté musulmane comme la plus perméable à la laïcité, ce qui me semble aussi très étonnant, tant il est vrai que la définition de la "'laïcité"  divise les laïques eux-mêmes .
Si les autorités religieuse musulmanes  ont, comme les catholiques, intérêt à cultiver le cadre de la loi 1905, je doute que le musulman lambda fasse de la laïcité son pain quotidien.
L'islam est peut-être la religion la plus pratiquée en France, mais pas dans la proportion que l'on veut nous faire croire. 
 

Commenter cet article