Un tombe, dix se lèvent !

Publié le par Le blog des amis d'Ali

Il y en a qui ne devraient pas se réjouir trop vite. 
Un tombe, dix se lèvent !

Nous voici quelques uns à rendre coups sur coups à tous ceux qui se sont imaginés débarrassé de l'empêcheur de massacrer en rond.

Le combat continue !


Europe:  nous dénonçons cette construction artificielle, mercantile, technocratique et réductrice qu'est l'Union Européenne. Sans aucune consistance politique, asservie militairement par les Etats-Unis, terrain de prédilection de groupes économiques aux visés impérialistes, de lobbies de toutes sortes et natures, elle est éloignée des peuples quand elle n'est pas contre eux. Elle doit disparaître !

A sa place, nous militons pour l'émergence d'une puissance européenne homogène, soudée par l'Histoire, la culture et la religion des peuples qui la composent. Cette Europe, elle existe et est plurielle; la nôtre est la résurgence du Saint Empire Romain Germanique étendu à l'Italie, l'Autriche, l'Allemagne, la France,  la Belgique, le Luxembourg. l'Espagne et le Portugal.

Soit les nations catholiques du continent, celle qui sont aux antipodes de l'esprit protestant.

Nations: les nations sont un concept qui date de la Révolution de 1789. Elles sont ferment de nationalisme, de guerre, d'exclusion. Elles ont privilégié un droit écrit et codifié auxquel elles soumettent leurs citoyens, sujets d'un droit et non l'inverse.

Les nations doivent céder leur souveraineté à l'Empire, et ce dernier, centralisé sur les plans vitaux de son économie, de sa  politique et défense, accorde aux régions qui le composent une autonomie des plus larges.

La cessions de la souveraineté des Etats n'a rien d'innovant. C'est ce que nous vivons aujourd'hui, mais en douce, l'air de ne pas y toucher, en dupant les peuples aux profit de quelques aigrefins.

Le renforcement des régions en Europe n'est pas, sauf en France, une idée nouvelle, il est partout à l'oeuvre, en Allemagne, en Espagne, en Belgique et ailleurs.

En France persiste ce sinistre esprit jacobin.


Culture et Religion: Notre continent est de culture et de religion catholique. Depuis la Révolution, cet acquis est de toute part attaqué. Sous prétexte, de laïcité, de « droits de l'homme », de « tolérance », l'apport séculaire de ce continent, celui qui faisait son originalité et  le ciment de son union vole en éclat, générant un individualisme exacerbé et réducteur, dont le but est d' asservir l'homme à des intérêts aux antipodes de ses racines.

Nous le proclamons la laïcité comme masque pour éradiquer l'esprit religieux, c'est fini ! Les droits de l'homme pour se substituer à ceux de Dieu, c'est terminé ! La tolérance pour maquiller le laxisme, c'est du passé.

Nous confessons, fièrement, mais sans fanatisme, notre attachement aux racines chrétiennes (catholiques) de ce continent, à mêmes de refonder une morale dont nous avons perdu  et l'esprit et la lettre.

Mais l'Empire qui nous attend compte parmi ses confessions celle de l'islam. Deuxième religion de l'Europe. Vivante, pratiquée et confessée sans crainte et de manière exemplaire par ses fidèles..

Dans un esprit d'égalité et de réconciliation, l'islam, qui est présent depuis plus de mille ans sur nos terres, a plein droit de cité. L'islam et le christianisme ont en commun une vertu: la justice.  Ensemble, chrétiens et musulmans nous l'imposeront ! Nous ne craignons pas la cohabitation dans le respect et l'estime de chacun.

Extérieur:  Nous voulons nous débarrasser des influences exogènes qui pourrissent notre culture et notre manière d'être. Nous nous opposons au mondialisme, au nivellement par le bas, à tous ce qui ferait des hommes et des femmes des marchandises monnayables et jetables. 

Nous récusons l'hégémonie etats-unienne et son impérialisme. Nous considérons le sionisme comme un cancer mortel et combattrons pour l'éradication totale de l'entité sioniste en Palestine.

Nos rapports privilégiés vont à ces pays qui sont notre prolongement naturel. Maghreb, moyen-orient, Afrique noire.

Nos alliés sont la Russie et les autres pays d'Europe qui partageront le même idéal que nous.

Il reste bien du chemin à faire. C'est à une longue marche que nous nous préparons, difficile sans doute, exaltante sûrement !

Commenter cet article