de Villepin, ou le commencement de la fin...

Publié le par Ali

 

1947349808_6167df6daf.jpg


Dans quelques mois, commentant la défaite de Sarkozy,  les journalistes évoqueront peut-être ce 28 janvier 2010, jour où Dominique de Villepin échappa au « croc de boucher » et retrouva son honneur.

C'est un bonne  nouvelle pour l'homme politique,  une excellente nouvelle pour tous ceux qui veulent voir la France et l'Europe débarrassées d'un électron imprévisible et malfaisant.

La voie est désormais ouverte à l'ancien premier ministre pour entamer sa carrière propre et, bien qu'il nous assure du contraire, la rancune et la revanche y auront leur place. Sa capacité de nuisance n'est pas négligeable, Sarkozy doit le savoir qui a passé, je n'en doute pas, une mauvaise nuit. Autour du réhabilité va se concentrer une frange de tous ceux qui, à droite, supportent de moins en moins la morgue et l'arrogance des flagorneurs, des conseillers de la Cour, de tous ceux dont le service public est d'abord celui du Président.

Imaginez-le candidat à la présidentielle, récoltant un cinq à sept pour cent. Suffisant pour plomber le deuxième tour. Mais en attendant, vous le verrez un peu partout, serrant des mains, prononçant des discours aux antipodes de ceux de Sarkozy, jouant son « Chevènement de la droite » et semant ces petites phrases qui, en peu de mots, peuvent faire désordre sinon dégât.

Allons, le ciel, déjà plombé, n'augure rien de bon pour le futur d'une sarkozie aux abois.

Et l'appel de la décision du parquet de faire appel est là pour démontrer, une fois de plus, combien, Sarkozy, veut faire taire cette voix au risque d'étaler sa haine et sa peur.

Si seulement à gauche, une voix, une figure, une présence pouvait se détacher et sortir d'un rang exhibitionniste et chahuteur … proposer des solutions simples, logiques, compréhensibles. Est-ce si difficile ?  Est-ce iconoclaste d'exiger de mettre les banques au pas en les nationalisant, comme il faut le faire pour tous les autres flux d'argent ? Et faire de même pour tous ce qui concerne l'eau et l'énergie ?

Est-ce dangereux d'exiger le refondement de l'Union Européenne ?

De mettre fin à cette législation qui permet des délocalisations, des importations inconsidérées, des positions abusives des grands surfaces ?

Et puis, faut-il que des jeunes gens sous uniforme se fassent tuer pour rien en Afghanistan ?

Faut-il, le petit doigt sur la couture du pantalon, répondre « affirmatif » chaque fois que « l'ami américain » nous convoque ?

Il y eut un temps où le Général (De Gaulle) parlait de « trop plein » à propos de son départ. Aujourd'hui, il y a un vide, un creux, une enflure, un soufflé, du vent, de l'ombre... appelez cela comme vous le voulez et ne vous plaigniez pas, agissez !

http://regizorcautpiesa.ro/foto/autori/original/Jerome_Salinger_12331206049145.jpg 

Soyons un peu triste aujourd'hui, Jérôme David Salinger est mort, et pour de bon cette fois. Le jeune adolescent de « L'attrape-coeur » (The cather in the rye) continue, lui, son errance dans Mahattan, il ne veut pas retrouver sa route, vieillir c'est savoir où l'on est et où l'on va. C'est faux, bien sûr, la vie est une ivresse...quand elle n'est pas une biture triste.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article