Vous mériterez les lendemains qui seront vôtres !

Publié le par Ali

Hier, sur un blog dont je ne me souviens même plus du nom tellement il était dégoulinant de haine, je lis un entrefilet scabreux : « Encore un qu'on devra engraisser au halal ! ».
L'infecte crapule qui publiait ce titre faisait allusion à ce sans papier angolais, vivant à Lyon depuis plusieurs années, père d'une enfant née en France, et à qui le préfet venait d'octroyer un  délai  supplémentaire avant son expulsion vers l'Angola où, paraît-il, sa vie est en danger comme le confirmait, hier encore, l'ambassade de ce pays.
« Encore un qu'on va devoir engraisser au halal ! » titrait ce connard  gorgé, sans doute aucun, de pastis et bouffi de Mc Do huileux...
L'Angolais en question est un africain catholique, il a un sourire resplendissant et pas un teint blême d'alcolo en phase hépatique finale, comme ce franchouillard bavant sa haine aux remugles fascisants.
Et dire que face à « ça », il va falloir serrer les poings et réfléchir avant de leur faire sauter la tête !
Putain ! Mais dans quelle dans quelle fange d'humanité devons-nous vivre !
Autre affaire aussi dégueulasse: trois personnes, dont l'une détient un passeport israélien, demandent, à 19h10,  à rentrer dans un magasin qui est fermé depuis dix minutes. Le vigile, bien entendu, leur refuse l'entrée. Quelques instants plus tard, ces gens reviennent, et là...
Le corps du vigile a été retrouvé dans le canal, son chien, un berger allemand, a pu être sauvé.
Crime raciste !
Pas étonnant, cette atmosphère quand des crapules comme celle que je viens de dénoncer y vont de leur cris de haine brutale, obscène, pornographique, meurtrière.
Il y en d'autres, qui s'oublient, qui font dans leur froc cette merde raciste et nous en foutent plein les narines des fragrances de leurs tripes carcinosées... pas besoin de les nommer, il se reconnaîtront !
Semez la haine, camarades, vous mériterez  des lendemains qui seront vôtres !

Un homicide involontaire sans motif raciste ou religieux
Christian Bouchet
Éditorial
Un homicide involontaire sans motif raciste ou religieux
Ce sont souvent des faits divers en apparence insignifiants qui révèlent l’état réel d’une société. 

Les faits dont je vais parler ci-dessous ne sont pas insignifiants et ils ne devraient pas être traités comme un fait divers, puisqu’il s’agit d’un assassinat par lynchage. Pourtant, notre grande presse s’évertue à les présenter ainsi. Pourquoi ? Vous le comprendrez bientôt.

Le 30 mars dernier, un couple, qui souhaite acquérir un pinceau et un pot de peinture, se présente vers 19 h 10, à l’entrée du magasin de bricolage Batkor de Bobigny. L’agent de sécurité, Saïd Bourarach, leur refuse naturellement l’accès en raison de la fermeture du magasin depuis 19 h. Cela a pour effet de rendre fou de rage le client, « un blond tatoué à queue de cheval ». Il promet : « On va revenir tout casser, on va te tuer ! ». Et il revient quelques temps après avec trois autres hommes… munis pour deux d’entre eux d’un cric et d’une grosse pierre.

On retrouvera vingt-quatre heures plus tard le corps du vigile dans le canal de l’Ourcq où tout laisse à penser qu’il a été jeté après avoir été passé à tabac.

La victime est un maghrébin, les agresseurs sont des « blancs »… Pourtant, le Procureur de la République, Sylvie Moisson, de Bobigny a été prompt à faire savoir qu’il s’agissait d’un homicide involontaire, pour lequel le motif « raciste ou religieux » n’avait pas à être retenu. Les ligues de vertu, qui sont restées particulièrement discrètes dans cette affaire, n’ont pas, contrairement à leur habitude, contesté les propos du Procureur. Quant à la presse, elle n’a pas fait ses choux gras de cette triste affaire qu’elle n’a évoquée qu’en passant.

C’est à n’y rien comprendre quand on est habitué au traitement médiatique et politique habituel de ce type d’affaires. Et pourtant tout se comprend très bien quand on sait que les agresseurs étaient tous de confession juive et pour l’un d’entre eux détenteur d’un passeport de l’entité sioniste… Tout se comprend encore mieux quand on sait qu’ils ont accusé leur malheureuse victime d’avoir tenu des propos antisémites… 

Maintenant, imaginons que les faits se soient déroulés d’une manière légèrement différente. Le vigile aurait pu être tué dans les mêmes circonstances par un groupe de « blancs tatoués » de confession catholique. Pire, il aurait pu être lui-même de confession juive et ses assassins des « blancs tatoués », voire des « beurs de banlieues ». Que pensez-vous qu’il se serait alors produit ? Bien sûr l’affaire aurait fait la une des grands médias, les ligues de vertu seraient montées au créneau, une campagne de presse de plusieurs jours aurait accompagné des manifestations de masse contre – au choix selon la variante imaginée - le fascisme toujours vivant, le racisme des Dupont-Lajoie et l’antisémitisme digne des jours les plus sombres de notre histoire.

J’affabule ? Pas le moins du monde. Souvenez-vous du 9 juillet 2004. Une jeune femme, mythomane, prétendit alors avoir été bousculée dans le RER et taguée – au stylo feutre - de svastikas sur le ventre, au motif qu’on l’avait prise pour une juive. Que se passa-t-il alors ? Jacques Chirac exprima publiquement son effroi, le secrétaire d’État Nicole Guedj passa près d’une heure en sa compagnie, la Licra, le Crif, le Congrès juif mondial, la Ligue des droits de l’Homme, etc. se répandirent en communiqués et dénoncèrent les véritables coupables : Jean-Marie Le Pen et l’humoriste Dieudonné !

Ainsi, en France, toute injure, toute altercation avec un juif, réelle ou supposée, est obligatoirement un acte antisémite et toute la France, au garde à vous, doit culpabiliser tandis que ses élites doivent aller manifester derrière le drapeau israélien contre l’hydre sans cesse renaissante. En revanche, quand il s'agit d'un Français - de souche ou de branche - qui est agressé par des membres de la communauté juive, on nous demande, dès le départ et avec insistance, de n'y voir aucun racisme ! 
http://www.voxnr.com/cc/a_la_une/EkZpyFkyFEBtgduwFx.shtml

Il n’est pas utile d’en dire plus, comme je l’écrivais dans l’accroche de cette chronique ce sont souvent des faits divers en apparence insignifiants qui révèlent l’état réel d’une société.

Commenter cet article

Sun Tzu 06/05/2010 15:14



Nous pouvons voir que la technique de diabolisation de tous les Musulmans est en train de fonctionner à merveille . De plus en plus dans les séries télévisées US il est fait allusions à nos
"chers amis du Mossad" et nos "chers ennemis Musulmans" .


Voici deux jours dans le supermarché de chez moi, une mère et ses enfants :


-"Wahouu, Zakia Alal qu'est-ce que ça fout là cette merde !"


(la "mère" me regardant avec un sourire de carnassier pensant trouver l'aprobation d'un grand blond):


-"bientôt nous n'aurons plus qu'à changer nos coutumes et nous serons obligés de manger leur merde"


(Ma réaction tout en prenant un des plats Zakia Alal, pour les emmer...):


-"Vous avez tord c'est délicieux, d'ailleur il faut être idiot pour ne pas voir que les poulets prêts à cuire Alal sont aussi bons et moins chers que les poulets classiques . Ce n'est pas vous
que j'ai croisé au Kébab de la rue nationale ? Vous voyez vous avez mangé du Kébab, c'était peut-être du kébab Alal !!!"


 


Inutile de dire que ma réaction l'a mise dans tous ses états...