Netanyahou s'en fout !

Publié le par Ali

Netanyahou s'en fout !

obama-netanyahu

 

C'est Staline qui l'aurait dit: « Les juifs veulent leur Etat, qu'ils l'aient ! Mais qu'est-ce qu'on va avoir comme emmerdes ! » Vraie ou fausse, cette remarque ne nous interpelle que par sa conclusion cinglante: emmerdes !

Voyez ce Netanyahou, il est à Washington et rencontre le gentil Président Obama qui va changer le monde. Les journalistes sont déçus, le courant ne passe pas. Obama lui aurait dit qu'il faut qu'il s'engage à finaliser, enfin ! le processus de création d'un Etat palestinien. Il fait la sourde oreille. Non qu'il ne comprenne, il parle parfaitement l'anglais, Bibi, comme l'appelle ses intimes, il a même vécu aux Etats-Unis, mieux même il a eu, il a sans doute encore, la nationalité américaine, mais il ne veut entendre...il tergiverse, parle de l'Iran: « Atomisons l'Iran et puis on reparlera de cet Etat, ok ? »

Il s'en fout Netanyahou; Obama aujourd'hui, Bush hier, le lobby toujours !
Et le lobby ce n'est pas rien, c'est des journalistes partout, dans les journaux, à la radio, à la télé et pas que des journalistes, des politiques aussi, et des artistes, et des ceci et des cela...vous avez le choix !

A tel point que quand M. Ban Ki-Moon qui est, quand même, Secrétaire Général des Nations-Unies, fait un discours dans lequel il rappelle que l' »Etat hébreu » ne l'est que sous condition et que ces conditions n'ont jamais été remplies, que cet « Etat » est le violeur n° 1 des résolutions de l'ONU, que cet Etat fait l'objet d'une enquête pour crimes de guerre à Gaza en 2008, eh bien, le lobby occulte le discours. Le lobby est puissant, il sait taire ce qui va à l'encontre de ses intérêts.
Voyez en France où, écoeurés par la complicité passive ou active des gouvernements qui se succèdent, un mouvement s'est créé, quasi spontanément, porté avec enthousiasme, foi et détermnination qui fonde le Parti Antisioniste et présente des candidats aux Européennes.
Réaction des autorités manipulées par le lobby: la persécution, l'injure, l'obstruction. Voyez la presse qui insinue, ment, déforme. Nous le savons, une certaine presse est aux ordres, il y a, dans son dos, des banquiers, des financiers, des industriels qui clament la liberté d'expression pourvu qu'elle soit contrôlée. Ils appellent cela la démocratie.

Le problème c'est que tant va la cruche à l'eau... Et qu'il y a de plus en plus de citoyens qui s'interrogent, posent les vraies questions, ne trouvent pas de réponses dans la bouche de ces sophistes et se demandent si on ne s'est pas moqué d'eux, si on ne leur a pas raconté des histoires pour s'assurer de leur passivité.
Le mot est lâché: passivité. Ils veulent que l'on soit passif. Qu'on les laisse faire. Ils trouveront bien une miette par ci ou par là pour nous remercier.
Les maîtres sont magnanimes.
Envers les esclaves !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article