Raid sioniste: bien plus que neuf morts !

Publié le par Le blog des amis d'Ali

 

Les militaires israéliens auraient « jeté plusieurs cadavres à la mer », selon un rescapé italien (vidéo)

Article placé le 04 juin 2010, par Spencer Delane (Genève)


Les militaires israéliens à bord du Mavi Marmara auraient  « jeté plusieurs cadavres à la mer », a indiqué jeudi, à son retour à Rome, l’ex-otage italien Manolo Luppichini.

 


 

 

Tsahal a jeté plusieurs cadavres à la mer
envoyé par Mecanopolis.

Cette estimation d’un minimum de 19 tués est cohérente avec les premiers chiffres donnés, dès lundi, par une chaîne de télévision israélienne, citant des « sources militaires anonymes ». Quelques heures après, au cours de cette même journée de lundi, les autorités israéliennes imposaient à la chaîne la publication d’un démenti et à évoquer une « erreur » de sa rédaction.

« Non, il y a eu au moins 19 tués, et plusieurs cadavres ont été jetés à la mer. Je dispose des témoignages des infirmières à bord du Marmara, qui ont compté jusqu’à 170 blessés, dont plusieurs dans un état très grave », a indiqué Manolo Luppichini, avant de donner quelques détails sur les coups et mauvais traitements infligés, à terre, jusque sur le tarmac de l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv, aux otages internationaux.

dogan

Les neuf victimes reconnues actuellement par les autorités israéliennes sont toutes de nationalité turque. Le plus jeune, Dogan Forkan, 19 ans, avait la doublé nationalité turque et états-unienne. Les médecins légistes turcs qui ont procédé à l’autopsie des cadavres ont été formels : tous ont été tués par balles, dont un par des tirs à bout portant.

Israël a aussi évoqué, jeudi soir, le cas de 7 blessés « intransportables » à l’étranger, en raison de leur état de santé.

Le Cargo Rachel Corrie fait route sur Gaza

Le « Rachel Corrie », dont le contact avait été perdu dans la journée par les organisateurs de la flottille d’aide, se trouvait à 150 milles nautiques de Gaza dans les eaux internationales vendredi soir. Il devrait arriver samedi matin. Le cargo de 1 200 tonnes est le dernier bateau de la Flottille de la Liberté. Il est chargé de matériaux de construction, de 20 tonnes de papier et de beaucoup d’autres approvisionnements dont Israël refuse l’accès pour les Palestiniens assiégés de Gaza.

La Maison blanche a estimé, vendredi soir également, que le blocus israélien de la bande de Gaza n’était pas tenable et qu’il devait être changé.

La présidence américaine a dans le même temps demandé à l’équipage du « Rachel-Corrie », de se détourner du territoire palestinien et de faire route vers le port israélien d’Ashdod pour éviter toute nouvelle confrontation avec les forces israéliennnes.

« Nous travaillons dans l’urgence avec Israël, l’Autorité palestinienne et d’autres partenaires internationaux pour concevoir de nouveaux modes d’acheminement de marchandises et d’assistance à Gaza », a dit Mike Hammer, porte-parole du conseil de sécurité nationale de la Maison blanche.

« Les dispositions actuelles sont intenables et doivent être changées. Pour l’heure, nous appelons toutes les parties à se joindre à nous pour encourager des décisions responsables de toutes parts afin d’éviter toute confrontation inutile », a-t-il encore ajouté dans dans le communiqué.

Spencer Delane, pour Mecanopolis

Avec les informations d’Europalestine et du site d’information italien IGN

 

Commenter cet article